Végétarisme

Publié le par Luna

Wicca et végétarisme ne sont pas forcément indissociables, les pratiquant de la Wicca peuvent très bien consommer de la viande  puisque très logiquement elle fait partie de l’abondance accordée par la Mère.
Dans les traditions païennes de beaucoup de peuples, le gibier comme les fruits et les légumes constituait un présent supplémentaire offert par la divinité pour la survie du groupe. Ainsi des rituels propitiatoires et des offrandes en remerciement à la divinité étaient communs à l’agriculture et à la chasse.

Aujourd’hui toutefois, rares sont nos contemporains qui chassent ou tuent eux-mêmes les animaux dont ils consomment la viande et les jardiniers autonomes quant à leur consommation de légumes.

Or, il existe une grande différence entre les sociétés d’éleveurs / agriculteurs et les sociétés de chasseurs. Alors que la survie de ces derniers dépend de leur habilité à capturer du gibier et à trouver leur subsistance végétale dans leur connaissance des plantes, les premier ont en quelque sorte pris une assurance sur la nature en domestiquant plantes et bêtes : l’élevage permet ainsi outre la production de viande, également celle d’œufs et de produits laitiers
Cette exploitation des animaux est tout simplement rejeté par les végétaliens qui refusent de consommer les produits issus de la contrainte imposée à certaines espèces animales (miel y compris.) Ce point de vue, il me semble, n’est pas incompatible avec la Wicca ou certaines autres croyances païennes qui considèrent les animaux comme des créatures de la divinité, semblable à eux-mêmes et qu’il est impensable de les priver de leur liberté sous prétexte de les consommer plus à son aise.

Pour les végétariens la consommation des œufs et des produits laitiers résulte en quelque sorte d’une collaboration qui permet aux animaux  d’assurer une subsistance grâce aux humains et vice-versa. Toutefois la consommation de la chair des animaux n’est pas concevable (poissons y compris) pour des raisons semblables à celles des végétaliens.
Toutes ces opinions sont compatibles avec la pratique de la Wicca.

Cependant, aujourd’hui il faut se rendre à l’évidence, la production de viande est une calamité. D’abord l’élevage massif de bovins, par exemple, consomme énormément d’eau et représente une catastrophe écologique. D’autre part, dans des pays des pauvres, des industriels de l’agroalimentaire produisent de grandes quantités de viande bovine, spoliant des populations déjà agonisantes de leur ressources eau et en céréales, uniquement dans un but de profit à l’exportation. Enfin, les conditions de vie de ces pauvres bêtes avant abattage sont tout simplement révoltantes.

En tant que Wiccan, nous pensons que toute forme de vie est liée à toute les autres. Que chacune de nos actions a des conséquences sur un grand nombre d’autres êtres vivants. Pouvons-nous supporter d’être responsable de la famine dans des pays déjà décimés par le sida ? Pouvons-nous supporter d’être les raisons de la souffrances de milliers d’animaux ? Et de causer la raréfaction d’un élément aussi sacré pour les Wicca que l’eau ?  

Publié dans Pratiques et principes

Commenter cet article