Construire un sort 2

Publié le par Luna

Exécution

            1- L'espace sacré
Tracez un cercle sacré ou tout autre forme de protection que vous avez l'habitude de conjurer. (Je peux prévoir un article sur la conjuration du cercle mais j'ai l'impression que le net regorge de ce genre d'information.)

            2- La méditation
C'est le moment de faire le vide dans son esprit, d'oublier la journée de travail, la lessive qu'il reste à faire, la ènième heure de colle de la petite dernière.
Une fois oubliés les tracas quotidien, concentrez-vous sur la visualisation du but à atteindre. Prenez le temps de construire cette visualisation, de lui donne clarté et cohérence et de la fixer dans votre esprit.
Tout en visualisant ce but vous pouvez commencer à charger les objets que vous avez choisis: oindre les bougies d'huile (parfumée ou non), tenir une pierre dans votre main, battre les cartes etc.
                       
                         Kinuko Y. Scent of magic

            3- L'énergie
Rassembler l'énergie en vous. Accomplissez les actes, les rituels qui vous permettent  d'accumuler l'énergie: méditation,  utilisation d'un objet, répétition d'un mantra, d'une litanie, chant, danse, musique.
Cette étape peut prendre un certain temps également, elle demande beaucoup de concentration. Il m'est arrivé de remettre un sort à plus tard parce que je ne parvenais pas à me concentrer suffisamment. Cela peut arriver si vous êtes fatiguée, malade, anxieuse ou déprimée. Dans ce cas mieux différer le sort plutôt que d'envoyer une énergie mal canalisée.

            4- La projection
Une fois votre énergie bien canalisé, il faut la projeter vers le bu à atteindre. Là aussi, la visualisation prend de l'importance. La réussite du sort dépend souvent de la capacité de la pratiquante à visualiser son énergie partir de son ventre, de sa poitrine, sa tête et se diriger vers une baguette ou une pierre qu'elle tient dans sa main, vers la bougie qu'elle allume, ou le batonnet d'encens et s'élever, se propager ou s'élancer vers un lieu précis, une personne et s'engouffrer à l'endroit souhaiter. Pour vous aider à visualiser cette énergie je vous conseigne L'enfant tombé de nulle part de Zelazny (si vous pouvez le lire en anglais, Changeling, la traduction n'est pas terrible.) où chaque magicien visualise la magie différemment.

            5- Le mot de la fin
En général, pour les wicca, le sort s'achève par ainsi soit fait. Mais si vous utilisez une autre formule, pourquoi pas, à condition que celle-ci exprime bien que votre but est atteint et que votre volonté s'est accomplie.
J'apprécie de méditer ensuite et de visualiser le résultat du sort et ses conséquences ainsi que la loi du triple choc en retour. (Je pense que je ferai un article là-dessus plus tard parce que ce que j'ai pu lire sur le net me fait froid dans le dos.)

            6- La fermeture
Comme vous avez ouvert votre cercle ou l'espace dans lequel vous officiez, il faut à présent le refermer (souvent en procédant dans l'ordre strictememnt inverse de celui d'ouverture. N'oubliez pas de remercier le Dieu et la Déesse et tous les êtres que vous avez invitez à l'intérieur de votre cercle. Vous pouvez également laissez des offrandes au divinités.

Et voilà. En espérant que ces conseils ont pu être utiles. N'hésitez pas à pointer certaines erreurs ou à me faire part de vos divergences.
Soyez bénis.

Publié dans Magie

Commenter cet article

Shin Haiah 19/08/2007 13:01

Sympa

Luna 23/08/2007 10:53

Merci. Je fais de mon mieux